Maï Paulus | 2018

Depuis le début du 21e siècle, la question de la participation au tourisme des personnes en situation de handicap est devenue un sujet de plus en plus étudié dans la littérature et par les institutions internationales. En effet, compte tenu du vieillissement de la population auquel font face les pays dits « industrialisés », le tourisme « adapté » ou tourisme « accessible » fait doucement son apparition. Ceci, couplé à la Convention des Nations Unies relative aux droits des Personnes Handicapées, devrait permettre à tout un chacun de pouvoir voyager et participer aux activités de loisirs comme il le souhaite, car cela constitue un droit fondamental, auquel les personnes en situation de handicap, au même titre que toutes personnes, peuvent prétendre. Pourtant, à l’heure actuelle, ce n’est pas encore le cas. Nous nous penchons sur les bénéfices qui peuvent être induits suite à un voyage de loisirs, tout en tenant compte, sans être exhaustives, des multiples obstacles qui se dressent encore face à la jouissance de ce droit. Nous examinons également l’invisibilité des personnes en situation de handicap dans l’industrie touristique.

Lire l’analyse : Voyager en situation de handicap, une mission impossible ? (PDF – 416Ko)