Nous souhaitons mettre à votre à votre disposition de nombreuses ressources culturelles pour alimenter vos réflexions et projets sur le thème du handicap.

Vous trouverez ci-dessous des ressources culturelles qui sont triées par type de ressource. Vous souhaitez nous en suggérer une ? Contactez-nous !

Cette sélection est subjective et il nous arrive de ne pas être totalement en accord avec les propos portés, mais la pluralité des points de vue est imporante à nos yeux.

Documentaire – Rosy (2022) 

En bref : Marine, étudiante de 21 ans, apprend qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques, une maladie auto-immune incurable. Le choc de l’annonce, l’urgence de la situation et le besoin de prendre une décision quant au traitement à suivre, la poussent à trouver une solution en elle… Elle décide de partir pour un long voyage initiatique dans 3 pays : la Nouvelle-Zélande pour redécouvrir son corps, la Birmanie pour apaiser son esprit et la Mongolie pour renouer avec son âme. À travers des expériences inoubliables, Marine part à la rencontre d’elle-même et d’un nouvel équilibre avec cette sclérose qu’elle surnomme Rosy. Un documentaire fort et inspirant de Marine Barnérias.

Où ? Au cinéma en janvier 2022

Documentaire – Unrest (2017) 

En bref : « Unrest » est un film-documentaire réalisé en 2017 par Jennifer Brea, atteinte d’encéphalomyélite myalgique (ou syndrome de fatigue chronique). Elle y raconte son quotidien avec son mari, partage son désespoir, ses joies, mais aussi ses recherches auprès de médecins et ses rencontres avec des personnes malades tout autour du globe afin d’en connaître davantage sur cette maladie si peu connue. À voir absolument.

Où ? À découvrir sur Netflix

Série – Atypical  (2017-2021) 

En bref : Atypical : En quête d’amour et d’indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l’âge adulte. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?

Où ? À découvrir sur Netflix

Série – The Undateables (Depuis 2012) 

En bref : The Undateables : La série suit des personnes ayant une déficience mentale ou physique. Le principe du programme est d’accompagner ces personnes à rencontrer l’âme sœur. Une émission diffusée depuis 2012. Nous attirons votre attention sur le fait que ce programme est critiqué et validiste. Lire notamment à ce sujet notre analyse : « La téléréalité : un moyen pour déconstruire les stéréotypes ? »

Où ? À découvrir sur Netflix

Court-métrage  (en Anglais)– Bewogen Dromen – Moving Dreams (2020)

En bref : Voici un court-métrage flamand réalisé par l’asbl Persephone qui parle des rêves et de la danse. Cette association œuvre pour les femmes en situation de handicap ou ayant une maladie chronique invalidante. En 2020, elle invite la chorégraphe Nelle Hens pour un projet particulier. L’artiste a invité 11 femmes au profil très différent à exprimer leurs rêves à travers la danse. Le handicap et la danse, deux univers différents, unis dans ce projet pour un résultat touchant.

Où ? https://vimeo.com/473052919/77cbb32389

Film – Yo Tambien – Álvaro Pastor et Antonio Naharro (2010)

En bref : Ce film de fiction portant sur des personnes mentalement déficientes est interprété par un trisomique chargé par les services sociaux du conseil régional d’Andalousie de s’occuper d’handicapés. Un emploi qu’il prend à cœur , et au cours duquel il tente de gagner la sympathie d’une femme qu’il désire. Loin de tout angélisme, proches du documentaire, les auteurs imposent une justesse de ton.

Où ? Bande annonce

Court métrage animé – CuerdasPedro Solís García. (2013)

En bref : La routine de Maria à l’école change avec l’arrivée d’un enfant très spécial. Très rapidement, ils deviennent des amis proches. Le film relate l’histoire tendre d’une amitié entre ces deux enfants. La symbolique des cordes, présente de bout en bout de l’histoire, parle de valeurs et de créativité et de liens que rien ne pourra séparer.

Où ? https://www.youtube.com/watch?v=vtrHIa0RkAo (sous-titres anglais)

Websérie – Un mètre vingtMaría Belén Poncio, Rosario Perazolo Masjoan et Damian Turkieh (2021)

“Un mètre vingt” révolutionne la représentation des corps à l’écran. Une série sur la diversité, devant et derrière la caméra.

Juana, 17 ans, veut vivre sa première fois. Et ce n’est pas son fauteuil roulant qui va l’en empêcher. Admise dans un nouveau lycée, en Argentine, elle est une adolescente comme les autres, à ceci près qu’elle observe le monde à une hauteur d’un mètre vingt. Rapidement, elle rejoint la lutte pour  l’éducation sexuelle et en devient une porte-parole. Inspirée du vécu de la co-autrice et co-réalisatrice Rosario Perazolo Masjoan, la série explore la diversité des corps, une sexualité consentie, la fierté de trouver sa place.

Les six épisodes de 15 minutes dépeignent le cheminement de Juana, entre éveil à la sexualité, quête de sa place dans la société et engagement politique.
L’histoire se raconte également dans un film de 35 minutes en réalité virtuelle (chapitré en quatre épisodes).
Une façon innovante de raconter la même histoire de deux façons : la série linéaire montre le quotidien de Juana, la version en vidéo 360 est davantage le reflet de sa vie intérieure. La série est accessible en 6 langues : français, allemand, anglais, espagnol, italien, polonais.
Une version pour sourds et malentendants est également disponible en français et en allemand.

Où ? https://www.arte.tv/digitalproductions/fr/un-metre-vingt/

Documentaire – Crip camp : la révolution des éclopés (2020) 

En bref : Un groupe d’ados handicapés trouve les moyens de se mobiliser grâce à un camp d’été novateur qui va les aider à organiser un mouvement pour plus d’égalité, le contexte de la revendication pour les droits des handicapés dans les années 1970.

Où ? Dispo sur Netflix

Le podcast « La Série Documentaire » de France Culture. Série de quatre épisodes : Handicap : la hiérarchie des vies de Clémence Allezard, réalisée par Assia Khalid.

En bref :  « Handicap psychique, sensoriel, physique… Le terme “handicap” regroupe des réalités diverses. Ce récit documentaire se propose de les réunir selon un dénominateur commun : le traitement social du handicap. L’empêchement. Le stigmate. La domination valide. […] La théoricienne afroféministe bell hooks récemment décédée l’intimait “Il nous faut écouter les voix passées sous silence, il nous faut écouter les voix de résistance.”»

Tous les épisodes (« Quand la politique empêche », « Des institutions enfermantes », « Lutter ensemble contre le validisme » et « Quelle place pour les handis dans les fictions ») sont passionnants. Clémence Allezard a fait un travail de recherche exceptionnel sur le sujet. Si parfois certains propos ont trait à la France, ils sont très facilement transposables à la réalité belge. Nous avons particulièrement aimé le ton de la série : ici, pas de langue de bois ! Attention… Ces épisodes risquent bien de vous faire réfléchir à votre manière de voir le monde. À bon entendeur

Où ? https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-handicap-la-hierarchie-des-vies 

Le compte @Podaccessible fait la promotion des podcasts accessibles, retranscrits ou sous-titrés.

En bref :  Le site reprend de nombreuses ressources, la liste des podcasts et vidéos accessibles, des informations sur comment sous-titrer les vidéos et les podcasts et avec quels outils, des bonnes pratiques pour un meilleur sous-titrage, etc. Une mine d’information !

Où ? https://linktr.ee/podcaccessible

Podcast « Handicap, amour et préjugés » de l’émission « Les pieds sur terre » (24/03/21)

En bref :  Comment aimer quand la situation de handicap rend la vie moins « normale », quand la solitude pend plus au nez qu’à d’autres et que les préjugés ne viennent rien arranger ? Elisa, en situation de handicap, vit en fauteuil roulant depuis toujours. À l’âge de 20 ans, elle est tombée amoureuse à la fac du beau gosse de l’amphi. Un amour impossible, entravé par les préjugés. Julien, lui, est devenu non voyant à 27 ans. Il craint de ne plus parvenir à connaître l’amour…

Où ? https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/handicap-amour-et-prejuges

Podcast « Handicap, le droit à être autonome » de « Programme B » (Juin 2021)

En bref :  En France, le débat fait rage : la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé est loin d’être gagnée. Les personnes en situation de handicap ont-elles le droit d’être à la fois en couple et autonomes financièrement ? Pour cela, il faudrait que leurs droits ne soient pas liés à ceux de son·sa conjointe : c’est ce qu’on appelle la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé (ou AAH). L’état avait promis d’aller dans ce sens or il est entrain de faire marche arrière. Pétitions, manifestations… De nombreuses voix s’élèvent contre cette conjugalisation, qui n’incite pas les personnes en situation de handicap à se marier, d’une part, et qui les met sous tutelle, de l’autre. Quel enjeu à cette déconjugalisation ? Où en sont les luttes pour les droits des personnes en situation de handicap en France ?

Où ? https://www.binge.audio/podcast/programme-b/handicap-le-droit-a-etre-autonome

Podcast « Handicap et validisme » avec Élisa Rojas, Alistair Houdayer de « septante minutes avec » (12/11/20)

En bref :  Toutes les deux semaines, Guillaume Hachez discute le temps d’une heure avec les personnalités les plus intéressantes de Belgique et d’ailleurs. Ensemble, ils discutent de sujets de société, de la sphère politique, jusqu’au handicap, en passant par le féminisme et le journalisme. Le journaliste Guillaume Hachez reçoit Élisa Rojas et Alistair Houdayer pour parler de handicap, du validisme omniprésent dans nos sociétés, de l’intersectionnalité quand on est femme et handicapée, handicapé et trans ainsi que de déshumanisation systémique des personnes handicapées en France.

Où ? https://www.jaimebienquandtuparles.com/septante-minutes-avec-elisa-rojas-alistair-houdayer-handicap-et-validisme/

Podcast « Julie Dachez, Autiste, féministe » de « septante minutes avec » (03/06/2021)

En bref :  Julie Dachez, qui est docteure en psychologie sociale spécialisée sur la question de l’autisme. Julie est elle-même autiste et a écrit plusieurs livres à ce sujet.

  • « La différence invisible », une bande dessinée inspirée de son histoire. Dessiné par l’excellente Mademoiselle Caroline.
  • « Dans ta bulle : les autistes ont la parole : écoutons-les ! », où Julie raconte la démarche qui a été la sienne durant l’écriture de sa thèse de doctorat. Elle rencontre des autistes venus des quatre coins de France, parle de son expérience en tant qu’autiste femme et milite pour des changements politiques.

Cet épisode pose sur l’autisme un regard féministe et politique.

Où ? https://www.jaimebienquandtuparles.com/septante-minutes-avec-julie-dachez-autiste-feministe/

Podcast « En tong au pied de l’Himalaya » (2020)

En bref :  En tong au pied de l’Himalaya : Ismaël a 8 ans. Quand il a eu deux ans et demi, on lui a diagnostiqué un TSA. Ça veut dire « troubles du spectre autistique ». Dans ce documentaire, Marie, la mère d’Ismaël, raconte ses souvenirs, croisés à des témoignages d’autres parents, d’éducateurs, de professionnels de santé, et de personnes atteintes d’un TSA. Pourquoi notre société a tant de mal à faire de la place à celles et ceux qui ne rentrent pas dans les normes ? Une série originale Paradiso Media

Où ? https://lnk.to/entongs

Podcast « Grandir dans une fratrie (très) singulière » de l’émission « Les pieds sur terre » (07/03/2022)

En bref :  Delphine, Anne-Laure et Andrés ont grandi avec un frère ou une sœur atteint d’une Infirmité Motrice Cérébrale (IMC). Ils racontent comment le handicap d’une sœur ou d’un frère écrit l’enfance de “celui qui va bien”, entre les crises insoutenables et les moments de joie.

Où ? https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/grandir-dans-une-fratrie-tres-singuliere

Podcast « L’info Médor :  Agnès, travailleuse adaptée » (10/09/21)

En bref :  Les entreprises de travail adapté. Un modèle qui semble en bout de course. Malgré les bonnes intentions affichées, tout n’est pas toujours rose pour les employés en situation de handicap. Le journaliste Louis Van Ginneken a rencontré Agnès, une travailleuse… qui s’adapte… tant bien que mal.

Où ? https://www.cheriebelgique.be/podcasts/14494/info-medor-travailleuse-adaptee

Podcast « Gilles, ma sœur et moi» du podcast « Portraits » (10/08/21)

En bref :  « Portraits », épisode « Gilles, ma sœur et moi »  Mathilde a le syndrome de Gilles de la Tourette et elle vit très bien avec. Mathilde habite à Quimper avec son fils Léon et son compagnon Corentin. Entre deux services au restaurant, elle aime profiter de la vie, comme tout le monde. Mais Mathilde ne ressemble pas vraiment à tout le monde. Elle a des tics, sonores et gestuels. Et le responsable, c’est Gilles. Ou plutôt Gilles de la Tourette. Camille, sa petite sœur, a décidé de mener l’enquête sur cet intrus qui a débarqué dans la famille sans prévenir. Qui est-il vraiment ? Comment s’est-il incrusté ? Et comment Mathilde a-t-elle appris à vivre aussi bien avec lui ? Le long des côtes du Finistère, à table autour du poulet dominical ou en balade à la mer, du Booba dans les oreilles, Mathilde et Camille partent ensemble à la découverte de Gilles, celui qui a bouleversé leur quotidien. Un récit familial qui interroge notre rapport au handicap et à la « normalité ».

Où ? https://www.arteradio.com/son/61670078/gilles_ma_soeur_et_moi

Podcast « Il était une fois la différence » (2022)

En bref :  Les archéologues racontent le handicap. Les découvertes archéologiques permettent aujourd’hui d’avoir une idée plus précise de ce qu’a été la vie des personnes handicapées à différentes époques. Une nouvelle histoire, celle de la différence, se dessine. Valérie Delattre revient sur cette histoire du handicap et de la différence, coéditée par l’Inrap et Actes Sud Junior.

Où ? https://www.inrap.fr/rencontre-en-live-avec-valerie-delattre-15448

Podcast « Décalés » (2022)

En bref :  Handicaps, maladies, santé mentale et physique… Dans la première saison, Léa Hirschfeld invite jeunes et moins jeunes à discuter de leur relation avec leur soeur ou leur frère en difficulté. Nous interrogeons la différence, le rapport à l’adversité, l’amour inconditionnel. Comment vivre, se développer et s’épanouir malgré l’adversité ? Décalés est un podcast original autoproduit par Léa Hirschfeld, qui croit en la libération de la parole comme outil fondamental à l’inclusion et à la compréhension du handicap et de la santé mentale et physique.

Où ? https://www.decalespodcast.com/

Podcast « Vivre handicapé, c’est pas nouveau » du podcast « Rappelle-toi demain » (16/09/20)

En bref :  Chez les Mochicas les enfants en situation de handicap physique ou mental étaient considérés comme des passeurs pour communiquer avec l’au delà. Nombreuses sont les cultures où le handicap n’est pas un marqueur d’infériorité, mais un signe du destin, un atout. Et pourtant, on le sait peu…. Comment les sociétés du passé ont-elles abordé la problématique du handicap ? Quels soins et quelle prise en charge pour ces personnes différentes ? Valérie Delattre, archéoanthropologue à l’Inrap, affirme que le « soin porté aux personnes en situation de handicap remonte aux sociétés les plus anciennes ». Elle nous parle dans cet épisode de cette archéologie du Care.

Où ? https://www.binge.audio/podcast/rappelletoidemain/vivre-handicape-cest-pas-nouveau

Podcast « C’est pas du cinéma » (2020)

En bref :  C’est pas du Cinéma est une série de podcasts RTBF qui donne la parole aux personnes atteintes d’un handicap. Durant un échange en tête à tête, ponctué de quelques extraits de films, écoutons-les. Autour d’un film, la discussion s’établit pour appréhender le ressenti, les sentiments des personnes handicapées, en regard de leur représentation dans l’audiovisuel.

Où ? https://www.rtbf.be/auvio/emissions/detail_c-est-pas-du-cinema?id=17846

Podcast « Vivre le handicap en confinement – 3/12 » (31/12/2020)

En bref : À l’occasion de la journée internationale des personnes en situation de handicap, le 03/12, Esenca de Liège a souhaité recueillir plusieurs témoignages sur le thème « Handicap et confinement ». Personnes en situation de handicap, parents, proches et professionnel.le.s se sont confié.e.s, par téléphone, à nos animatrices : comment ont-ils vécu le confinement ? Comment aurait-il dû se dérouler, dans un monde idéal ? Quelle est leur vision de l’inclusion en 2020 ?

Où ? https://www.youtube.com/playlist?list=PLElqIAKxHMXHGLl_ZjmIgmH2ti7tCZB4E

Podcast « Viens te faire dévalider » (En cours)

En bref : Dans vos oreilles : « Viens te faire dévalider », la nouvelle chronique animée par l’une des Dévalideuses pour Divergence FM, une radio associative de Montpellier, pour parler notamment handicap, validisme et féminisme.

Où ? http://www.divergence-fm.org/index.php?page=accueil.php?p=1&f=vtfd (Le site est parfois un peu lent)

Podcast « ZoomCast 19 : L’informatique accessible en totale autonomie »

En bref : En France, on estime à environ 13 millions le nombre de personnes éloignées du numérique. Pour la plupart d’entre eux, il manque surtout des solutions d’accompagnement adapté et d’aide à la démystification de l’outil, notamment au regard de ses propres capacités à faire en fonction de son goût initial pour le sujet ou de sa situation (âge, milieu social, handicap). Afin de pallier ces embûches, Jean-Philippe MENGUAL (entrepreneur et militant en faveur du logiciel libre) a publié deux ouvrages destinés à faciliter la prise en mains du bureau MATE et de LibreOffice Writer.

Où ? https://www.edencast.fr/zoomcast-informatique-accessible-autonomie/#more-41955

Podcast « Série noire pour une canne blanche »

En bref : Série noire pour une canne blanche, le podcast qui vous ouvre les yeux sur le handicap visuel. Une série de podcasts présentée par Lise Wagner, experte en accessibilité chez OKEENEA. Tous les mois, Lise vous invite à la suivre dans ses aventures. Découvrez au travers de ses récits poignants les défis quotidiens qu’affrontent les personnes qui, comme elle, voient le monde avec leurs mains et leurs oreilles. Elle vous emmènera dans la rue, les transports, les magasins, les hôtels et bien d’autres endroits dont vous n’avez même pas idée. Au programme: frisson, émotion, révolte parfois, mais toujours teintés d’un zeste d’humour. Comme Lise est une éternelle optimiste, elle ne termine jamais un épisode sans vous prodiguer quelques conseils pour que, vous, à votre niveau, vous puissiez alléger son quotidien et celui de ses compagnons d’infortune. Accessibilité, accueil, comportement, découvrez tout ce que vous devez savoir pour faciliter la vie des personnes aveugles ou malvoyantes, 1,7 million de Français tout de même !

Où ? https://webzine.okeenea.com/podcast-serie-noire-pour-une-canne-blanche/

Podcast « Après la pluie » produit par Binge Audio

En bref : Parce que la santé mentale, c’est mieux quand on en parle. 3 épisodes par mois : des récits, des conversations, des débats. Après la pluie est un podcast de Binge Audio.

Où ? https://www.binge.audio/podcast/apreslapluie

S’adapter – Clara Dupont-Monod (2021)

En bref : C’est l’histoire d’un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s’échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C’est l’histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l’aîné qui fusionne avec l’enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s’y attache, s’y abandonne et s’y perd. Celle de la cadette, en qui s’implante le dégoût et la colère, le rejet de l’enfant qui aspire la joie de ses parents et l’énergie de l’aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l’ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d’un présent hors de la mémoire. Prix Goncourt des lycéens 2021, Prix Femina 2021, Prix Landerneau 2021

Où ? https://www.editions-stock.fr/livres/la-bleue/sadapter-9782234089549

Handicap à vendre – Thibault Petit (2021)

En bref : Ils sont 120 000 en France à travailler dans des ESAT, des structures spécialisées pour personnes invalides ou handicapées. Ils soudent des pièces de voitures, cultivent des champs, fabriquent des palettes, lavent des blouses de médecins ou reconditionnent des box internet. Mais ces travailleurs ne sont pas des employés comme les autres. Appelés « usagers », ils sont exclus du Code du travail. Ils touchent une moitié de SMIC pour une semaine de 35 heures. Qui s’en soucie ? Thibault Petit est journaliste, il a enquêté pendant six ans sur les Établissements et service d’aide par le travail (ESAT). Il s’est rendu auprès de personnes en situation de handicap, épuisées par la pression. Il a discuté avec des familles humiliées et révoltées. Il lève le voile sur cette réalité cachée du monde du travail.

Où ? https://www.arenes.fr/livre/handicap-a-vendre/

À voir également, un reportage sur le livre : https://www.youtube.com/watch?v=it-O8bHqejI

Sœur sans bruit : grandir avec un frère différent – Anne-Laure Chanel (2021)

En bref : Léon et Paulin sont nés à six mois et demi. Dans leur hâte à voir le jour, un accident s’est produit. Paulin, le second, a fait une hémorragie cérébrale. Son front en garde la trace bien visible : une cicatrice légèrement bombée due à la pose difficile d’un cathéter. L’état de Paulin porte un nom : le polyhandicap, qui associe déficit mental et infirmité motrice cérébrale. Ce qui peut passer aux yeux de quiconque pour une simple différence – esthétique, physique – est en réalité bien davantage. Elle cache nombre de questions. Lorsque l’on vit vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec l’enfant handicapé qui deviendra adulte, quel est l’espace de chacun des membres de la famille ? Anne-Laure, la sœur aînée, celle qui adolescente poussait des cris inaudibles, interroge sa propre place dans cette histoire. À travers les questionnements, les doutes, les démarches sans fin, se construit en mots justes et forts un récit familial, comme on partage un secret. Celui de l’affection et de la charge. Celui des sentiments et des ressentiments. En creux, Anne-Laure Chanel nous raconte aussi ce qui a changé dans la prise en charge des handicapés et en particulier le droit à une éducation spéciale.

Où ? https://www.lerouergue.com/catalogue/soeur-sans-bruit

Patient expert : mon témoignage face à la maladie chronique – Éric Balez (2015)

En bref : La maladie m’a cueilli à l’aube de mes quatorze ans. MICI : maladie inflammatoire chronique intestinale. De bien gros mots pour un enfant de mon âge, de bien grands maux pour l’homme qu’elle me fit devenir. Je l’ai d’abord subie puis je l’ai fuie, mais elle s’était définitivement installée, j’ai finalement décidé de l’apprivoiser. Ce livre est né de mon désir d’apprendre à partager, à transmettre et à aider. Aboutissement d’une certitude et d’une volonté, il témoigne de l’absolue nécessité de faire exister un lien entre le patient qui sait et celui qui, bientôt, saura. Je l’ai écrit pour que chaque patient atteint comme moi d’une maladie chronique puisse, au-delà des maux, en devenant expert, rester maître de sa vie. » E.B. Éric Balez est atteint depuis trente-six ans d’une maladie inflammatoire chronique intestinale. Trois cancers successifs l’ont amené à vouloir témoigner de sa vie de malade et à raconter comment il est devenu un patient expert. Il contribue avec l’Association François-Aupetit à la mise en place d’une éducation thérapeutique dans les maladies chroniques. Hélène Bloch est historienne de formation. Après avoir enseigné durant vingt ans, elle est devenue écrivaine biographe, mettant ses compétences d’écoute et de transmission au service des récits de vie, certains témoignant notamment de l’impact des pathologies ou des maladies chroniques sur l’existence des patients.

Où ? https://www.odilejacob.fr/catalogue/medecine/medecine-generale/patient-expert_9782738132635.php

Handicap : quand l’archéologie nous éclaire – Valérie Delattre (2018)

En bref : Handicap : quand l’archéologie nous éclaire. Découvrir la place des handicapés dans la société d’hier pour réfléchir à leur place dans la société d’aujourd’hui; Quel était le quotidien d’un individu handicapé ? Était-il pris en charge par les siens ? Rejeté ? Soigné ? Accompagné ? Appareillé ?

Aujourd’hui, les progrès de l’archéologie permettent une lecture de plus en plus précise de cette prise en charge des infirmes, des « corps différents », des estropiés, des faibles ou des malades. Et une réflexion collective sur l’accueil de la différence dans les sociétés qui nous ont précédé… qui peut nourrir les débats actuels sur la place du handicap dans nos sociétés contemporaines.

Où ? https://www.editions-lepommier.fr/handicap-quand-larcheologie-nous-eclaire

Handicap et relations aux pairs : la solitude n’est pas une fatalité – Clémence Dayan, Régine Scelles (2022)

En bref : Ce livre s’intéresse aux relations des personnes en situation de handicap ou ayant une maladie grave, à tous les âges de la vie. Il aborde les liens fraternels, amicaux, amoureux, en identifiant ce qui peut soutenir ou entraver leur déploiement.

Où ? https://www.cairn.info/handicap-et-relations-entre-pairs–9782749272368.htm 

Mister T & moi – Élisa Rojas (2022)

En bref : Quand Élisa rencontre Mister T., c’est le coup de foudre. Il est parfait : beau, intelligent… Élisa est parfaite : belle, intelligente, forte et… en fauteuil roulant. Tous deux étudiants en droit, ils deviennent vite très proches. Mais tandis qu’Élisa se meurt d’amour, Mister T., lui, voit en Élisa une merveilleuse amie, certainement pas une amante. Pourtant, elle en est sûre, ils sont faits l’un pour l’autre. Alors qu’Élisa cherche un moyen de déclarer sa flamme à T. sans risquer de perdre son amitié, elle prend peu à peu conscience de ce qui, en réalité, les sépare : et si les préjugés sur le handicap y étaient pour beaucoup ?Construit comme une telenovela qui commencerait par la fin, Mister T. et Moi est l’histoire d’un «râteau» raconté avec humour et impertinence. Une romance « 100 % True Story » qui s’adresse à tous les amateurs de récits sentimentaux drôles et… politisés.

Où ? https://www.marabout.com/livre/mister-t-moi-9782501138574/

Lire aussi : la critique du livre dans le Femmes Plurielles

La maison d’éditions Les doigts qui rêvent

En bref : Les doigts qui rêvent est une maison d’édition associative créée en 1994 qui répond aux besoins d’accès à la lecture et à la culture des enfants en situation de handicap visuel, en créant des livres tactiles illustrés et des outils multisensoriels de médiation culturelle.  Depuis 1994, elle a  produit plus de 50 700 albums tactiles illustrés, ce qui représente 300 titres toutes langues confondues et des milliers d’heures d’un travail minutieux.

Où ? https://ldqr.org/

De chair et de fer – Vivre et lutter dans une société validiste, par Charlotte Puiseux

En bref : Mais ce destin tragique n’a rien de naturel : il est écrit par une société qui érige des normes à coups de mesures légales et d’examens médicaux et exclut certains corps, certaines vies. Aller à l’école, travailler, se loger, tomber amoureuse, se déplacer, militer, élever des enfants… Toutes les activités qui font de nous des êtres sociaux sont très difficilement acces-sibles aux personnes handicapées. Plus que nos corps et nos esprits, ce sont les structures sociales qui entravent nos vies. Dans cet essai autobiographique, je retrace cette histoire de violences et de discriminations dont j’ai hérité et décrypte le système idéologique qui les soutient : le validisme. Mais je raconte aussi que nous, les personnes handicapées, pouvons nous réapproprier cette histoire et faire de nos identités des outils de lutte pour l’émancipation et des sources de fierté.

Où ? Editions La Découverte :  https://www.editionsladecouverte.fr/de_chair_et_de_fer-9782348067778

Nos existences handies par Zig Blanquer 

En bref :“Nos existences handies” est un recueil de textes de Zig Blanquer. Ces essais puissamment politiques et enthousiasmants abordent le validisme, l’autonomie des handis, la sexualité, critiquent la notion de courage et de charité… Ils ont été écrits sur une vingtaine d’années, parus dans des revues et médias en ligne et hors ligne : Jef Klak, gendertrouble.boum.org, infokiosques, SUCH magazine, EMPAN, Sens-Dessous. Préface de Sarah Heussaff.

Où ? Editions Monstrograph : https://www.monstrograph.com/product/nos-existences-handies/

Dans ta bulle ! par Julie Dachez 

En bref : « Les weirdos ne sont pas ceux qu’on croit ! » Dans une passionnante enquête, ce livre nous fait partager la démarche d’une jeune universitaire qui part à la rencontre de personnes autistes afin de leur donner la parole. Loin des clichés ordinairement véhiculés, cet ouvrage retrace les parcours de vie et de résilience hors normes d’autistes invisibles qui s’adaptent, se cachent, s’assument, se battent. En alternant récits de vie et savoirs académiques, avec un style énergique et drôle, l’auteure, elle-même autiste Asperger, bouscule nos idées reçues sur la normalité et nous invite à repenser notre société. Vie scolaire et professionnelle, relations sociales, rapports hommes-femmes : autant de sujets qui sont explorés ici et sur lesquels ces atypiques posent un regard avisé et corrosif. En observant le monde à travers leur lorgnette, c’est curieusement sur vous-même que vous en apprendrez le plus.

Où ? Editions Marabout Poche : https://www.marabout.com/livre/dans-ta-bulle-9782501159685/

Je vais m’arranger – Comment le validisme impacte la vie des personnes handicapées par Marina Carlos  

En bref : « Vivre avec un handicap, c’est être constamment marginalisé, et cette réalité est vécue par près de 12 millions de personnes handicapées aujourd’hui en France. Du manque d’accessibilité à la représentation dérisoire dans les médias, 5 thématiques seront explorées afin de montrer comment le validisme – l’oppression des personnes handicapées – est constamment présent dans leur quotidien et quelles revendications sont portées par les activistes directement concernés pour atteindre une société plus juste, qui ne laisse personne derrière.

? https://www.marinacarlos.com/livre-book

On our own (1978) par Judi Chamberlin

En bref : En 1978, elle publie On our own : Patient Controlled Alternatives to the Mental Health System (1978). Ce livre devient un ouvrage de référence du mouvement des survivants de la psychiatrie. Elle développe dans cet ouvrage le concept de Psychophobie.

Où ? Traduction en français par Antonin Cortot : https://docs.google.com/document/d/1LVjlywrvvWG42GkZHenNLA3nyTpB_3F_f5olUsdd9H4/edit

La différence invisible (2016) par Julie Dachez, illustrations Mademoiselle Caroline

En bref :Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente. Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Où ? Editions Delcourt : https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-la-difference-invisible/album-la-difference-invisible

Ne m’oublie pas (2021) par Alix Garin, Editions Le Lombard

En bref : La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…

Où ? https://www.lelombard.com/bd/ne-moublie-pas/ne-moublie-pas

Le patient  (2019) par Timothé Le Boucher, Editions Glénat

En bref : À quoi bon se souvenir qu’on a vécu l’enfer ? La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée… 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

Où ? https://www.glenat.com/1000-feuilles/le-patient-9782344028070

Pilules Bleues  (2001) par Frederik Peeters, Editions Atrabile

En bref : A travers une histoire simple et des thèmes universels (l’amour, la mort), Frederik Peeters nous parle de sa rencontre et de son histoire avec Cati, de ce maudit virus qui va bouleverser la donne, et de toutes les émotions les plus contradictoires qu’il va devoir apprendre à gérer : compassion, pitié, ou amour pur et inaltérable ? Pilules bleues nous propose, sans pathos ni sensationnalisme, de regarder sous un jour rarement (jamais ?) abordé le quotidien de la maladie, tout en nous balançant quelques vérités surprenantes et bien senties sur le sujet. Malgré la gravité du thème, Pilules bleues se présente comme une œuvre remplie de fraîcheur et d’humour.

Où ? https://atrabile.org/catalogue/livres/pilules-bleues-2/

Les petites victoires (2017) par Yvon Roy, Editions Rue de Sèvres

En bref : Le témoignage bouleversant d’un père sur le combat qu’il mène au quotidien avec son fils. Comment dire à son fils tant désiré qu’il est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale… C’est le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.

Attention : cette bd comporte des propos que nous estimons validistes. Une analyse sera prochainement publiée à ce sujet.

Où ? https://www.editions-ruedesevres.fr/les-petites-victoires

Sous les bouclettes (2018) par Gudule et Mélaka, Editions Delcourt

En bref : Un jour, Gudule est tombée malade. Sa fille l’a accompagnée dans cette épreuve et raconte ce qu’elle a vécu dans un roman graphique riche et poignant, où elle donne à voir qui était l’étonnante femme sous les bouclettes.C’est l’histoire d’une vie. La vie de Gudule. Enfant rebelle, femme d’Arts et de Lettres, personnalité engagée, gaffeuse rigolote et attachante, elle se révèle à travers les petits moments de honte qui ont parsemé sa vie. à la fois témoignage et hommage, Mélaka livre un récit bouleversant où elle raconte les tracas médicaux, le déclin et le chagrin avec beaucoup de tendresse et de dérision.

Où ? https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-sous-les-bouclettes/album-sous-les-bouclettes

Une case en moins (2013) par Ellen Forney, Editions Delcourt

En bref : À l’âge de 30 ans, Ellen Forney est diagnostiquée bipolaire chronique. Elle enchaîne des périodes d’euphorie créatrice avec de longs moments de dépression. Elle s’en sort. Une case en moins est le récit de cette guérison, entre les séances de psychothérapie et l’exercice de la bande dessinée comme forme originale de thérapie… Oui, il peut être salutaire de passer par la case BD.

Où ?  https://www.editions-delcourt.fr/comics/series/serie-une-case-en-moins/album-une-case-en-moins

Sept récits contés formant, ensemble, un conte. Chacun portant un chapitre du conte, un personnage et des messages singuliers. Cinq artistes nous faisant voyager dans des univers particuliers pour nous diriger vers « les confins du monde ».

Les prémices de ce projet de récits contés sont nées de l’envie de Esenca d’aborder autrement les questions liées au « handicap ». De l’envie de traverser les représentations de la société, de la place qu’on laisse à l’ « autre », à la différence, du regard que l’on porte sur elle. Afin de voyager dans ces réflexions, Esenca a fait appel à l’ASBL Contes en balade pour poser son regard artistique sur ces éléments. Il s’agissait de questionner la parole artistique autour des situations de handicap ainsi que de leurs représentations dans les récits proposés. C’est ainsi que, d’échange en échange, de débats et débats, l’aventure humaine a commencé pour proposer un conte à 7 récits entremêlés des personnages hauts en couleur.

Découvrir les récits contés

La chaine Youtube « Vivre avec »

En bref : Maladie chronique, militantisme et quotidien. Chaîne incontournable comprenant des dizaines et des dizaines de ressources pour soi et ses proches.

Où ? https://www.youtube.com/c/VivreAvec

La chaine Youtube « Alistair – H Paradoxæ »

En bref : Au programme : – Handicap – Accessibilité – Autisme – Douleurs chroniques – Transidentité – Théâtre – Des fois mon chien – Des fois Naruto aussi

Où ? https://www.youtube.com/c/HParadoxa/featured

Le collectif «Les dévalideuses »

En bref : Le collectif féministe qui démonte les idées reçues sur le handicap. Nous nous situons à l’intersection des luttes contre le validisme (la discrimination systémique subie par les personnes handicapées) et le sexisme. Car les femmes, comme les personnes handicapées, sont considérées comme des groupes naturellement inférieurs (aux hommes / aux valides) et doivent lutter pour obtenir l’égalité et l’émancipation. Les femmes handicapées font l’objet, au plus haut degré, des formes de domination qui s’exercent sur toutes les femmes : infériorisation et infantilisation ; contrôle du corps et des comportements ; discriminations sexistes ; privation d’accès à des droits égaux ; violences sexistes, y compris sexuelles, qu’elles soient privées, institutionnelles, médicales, ou économiques.Les oppressions ne se remplacent pas, elles se cumulent et elles se croisent, créant des situations uniques et complexes qui nécessitent notre attention. Nous sommes donc également concernées par l’ensemble des luttes liées au genre, à la sexualité, à l’origine ethnique, la religion, ou au milieu social.

Où ? https://lesdevalideuses.org/ , sur Instagram, Twitter et Facebook.

L’épisode « Handicap, le contrat social invalide » de la chaîne Datagueule

En bref :Désavantage souvent naturel, infériorité qu’on doit supporter » En 2020, la définition du Larousse fait encore croire que le handicap est une réalité médicale, une évidence naturelle, une observation dénuée de tout contexte. Et pourtant, si le mot handicapé peut correspondre à la fois à une personne sur une chaise roulante, un sourd, un dyslexique ou même un « débile léger » – pour reprendre une catégorie médico-administrative – c’est bien qu’il désigne d’abord d’un phénomène social. Le handicap dit surtout le regard d’un groupe social se considérant « valide » sur un autre qu’il estime « invalide ».

Combien de personnes en situation de handicap en France ? La confusion des chiffres dit bien le trouble de la qualification. En 2017, 1,16 millions de personnes sont bénéficiaires de l’Allocation Adultes Handicapés. Mais 12 millions déclareraient avoir un problème de santé depuis au moins 6 mois et rencontrer des difficultés importantes dans leurs activités quotidiennes ou avoir eu un accident de travail dans l’année.

En 2018, l’Insee dénombrait 2,8 million de personnes de 15 à 64 ans ayant une reconnaissance administrative du handicap qui devrait leur garantir un emploi, grâce à la loi de 1987. Or seules près d’un million de personnes considérées comme handicapées travaillent. Faut-il rappeler pourtant que l’enjeu n’est pas de gommer la singularité, mais bien d’admettre la différence ? Qu’adapter les institutions, ce n’est pas faire une faveur aux personnes en situation de handicap ? Qu’il ne s’agit pas d’un privilège accordé ? Ne pas discriminer ne signifie pas traiter à l’identique mais offrir les aménagements nécessaires à ceux et celles qui en ont besoin.

? https://www.youtube.com/watch?v=Fib_7AZpp9I

(Version avec langue des signes)

Bande dessinée Super sourde – Cece Bell (2015)

En bref : Dans cette bande dessinée autobiographique, elle raconte comment, pour affronter le monde qui l’entoure et accepter son handicap, elle s’est inventé un personnage de super-héros : Super Sourde. Un récit juste, drôle et plein d’énergie.

Où ? https://www.arenes.fr/livre/super-sourde/

Livre Le garçon le plus drôle du monde par Helen Rutter (2022)

En bref : Comique, attachant, émouvant, touchant… le jeune Billy Plimpton, 11 ans, est tout ça à la fois. Oui, mais voilà : il se passerait bien d’être bègue pour sa rentrée au collège. Heureusement, grâce au soutien de sa famille, de ses amis et de son professeur, Billy va comprendre que ce trouble de la parole, qui prend tant de place dans sa vie, n’est pourtant pas ce qui le définit. En tout cas, cela ne l’empêchera pas d’essayer de réaliser son rêve : devenir le garçon le plus drôle du monde ! D’ailleurs, il a promis à sa grand-mère de s’inscrire au spectacle « Un talent extraordinaire », qui aura lieu dans son établissement en décembre, et il doit à tout prix se débarrasser de son bégaiement d’ici là.

Où ? https://www.ricochet-jeunes.org/livres/le-garcon-le-plus-drole-du-monde

Le club des crocodiles

En bref : Hannes n’a qu’un souhait : intégrer la bande la plus cool de la ville, les Crocodiles. Dans le but de prouver qu’il en est digne, il n’hésite pas à risquer sa vie au cours d’un rite initiatique dangereux. Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu et Hannes est sauvé in extremis par Kai, un jeune ado en fauteuil roulant.

Où ? Trois films, dispo sur Amazon Prime

Article « La fabrique du corps handicapé » par Amélie Tehel,Revue française des sciences de l’information et de la communication. 2020

En bref :  La construction discursive, médicale, sociale et politique du handicap révèle des enjeux majeurs d’appréhension de l’altérité dans des contextes de controverses sociotechniques qui touchent au plus près les corps. Cet article explore comment le mouvement Do It Yourself (faire soi-même), en s’exerçant au sein de Fablabs dédiés au handicap, créé des conditions d’empowerment des personnes assignées handicapées. Tiers-lieux favorisant le développement de savoirs profanes et expérientiels, ils proposent une alternative au parcours traditionnel de prise en charge des aides techniques au handicap. Cet article permettra d’étudier l’articulation entre corps, communication et handicap, avant d’aborder les impulsions du faire et les axes d’empowerment qu’offrent ces espaces. La dernière partie proposera de remettre en perspective ces démarches de fabrication DIY dans un contexte plus global des rapports entretenus à la technologie.

Où ? http://journals.openedition.org/rfsic/8802

Article « La culture du valide (occidental) »

En bref :  Reproduction du texte de l’activiste Zig Blanquer, qui a introduit la notion de validisme en France.

Où ? https://clhee.org/2016/04/28/la-culture-du-valide-occidental-par-zig-blanquer/

Article « Sins invalid : Des corps révolutionnaires » – 2014

En bref :  Depuis 2006 l’art et l’activisme de l’organisation handie SINS INVALID esquissent des voies d’une beauté révolutionnaire. Ce groupe né de la rencontre de Leroy Moore1 et de Patty Berne est l’avant-garde de la « disability justice » – que nous avons choisi de traduire par « justice handie ». Cette approche militante et émancipatrice portée par des handiEs non-blancHEs et queers s’attaque non seulement au validisme mais aussi à tous les systèmes d’oppression qui lui sont imbriqués : racisme, capitalisme, sexisme… C’est la merveilleuse Patty Berne, en présence des non moins fantastiques Leroy Moore et Kiyaan Abadani, qui nous en dit plus sur SINS INVALID, son parcours et la lutte contre le validisme.

? https://www.cases-rebelles.org/sins-invalid-handies-revolutionnaires/ 

La série d’articles « Art et handicap » du site profession-spectacle

En bref :  Le site reprend une série d’articles traitent de la représentation et de la représentativité du handicap dans les différentes formes d’art, la démarche politique que cela peut représenter, la notion d’amateurisme trop souvent liée à celle de la production artistique de personnes en situation de handicap, l’impact des oeuvres qui évoquent le handicap, etc.

? https://www.profession-spectacle.com/tag/festival-imago/

Blog d’Elisa Rojas «Aux marches du palais»

En bref : Le blog d’Elisa Rojas, avocate au barreau de Paris, est un espace militant à ne pas manquer !  « De fil en aiguille, sans que je puisse vous expliquer pourquoi, j’ai fini par écrire davantage sur les représentations du handicap que sur le reste. Sûrement parce que c’est une question qui m’intéresse énormément et aussi parce que les représentations, le traitement médiatique du handicap, l’analyse des images et du langage utilisé est révélateur de tout le reste et de la place qui nous est attribuée en tant que personnes handicapées dans cette société. »

Où ? https://auxmarchesdupalais.wordpress.com/

Le carnet  «Handicap, histoire et politique au XXe siècle»

En bref : Ce carnet est consacré aux aspects politiques de la question du handicap à l’échelle internationale, et surtout dans les pays non-occidentaux. L’enjeu est d’expliquer et d’analyser les politiques publiques développées par les organismes intergouvernementaux (OMS, OIT, ONU, etc.) et les ONG, ainsi que les luttes pour les droits des personnes handicapées, menées par les ONG nationales et internationales

Où ?https://handipol.hypotheses.org/

Le blog «A mon geste défendant»

En bref : Le blog est né d’une nécessité que je ressentais. Il va tenter, au fil des articles publiés, d’élaborer une réflexion alternative sur le handicap physique et de mettre des mots sur certains impensés à propos du handicap. Mon propos ne concernera que le handicap physique, parce qu’il repose sur ma propre expérience de personne handicapée physique. Il sera également marqué par diverses influences, notamment la pensée féministe et la théorie queer ; mais je ferai également un tour du côté des subaltern studies, les post-colonial studies, voire les porn studies.

Où ? https://amongestedefendant.wordpress.com/