Christine Bourdeauducq |  16 août 2022

image de billets et monnaie en euros

Par le passé, chaque village possédait son bureau de poste, où était parfois disposé un terminal de paiement pour effectuer des opérations  bancaires ou retirer de l’argent. Les services de proximité sont de plus en plus mis à mal et les bureaux de poste ne font pas exception. Dans certains villages, il est encore possible de retrouver des points postes dans certaines librairies. L’occasion pour le client d’acheter des timbres, recevoir un colis, déposer du courrier, un recommandé… mais malheureusement pas de retirer de l’argent.

En juin 2022,  une nouvelle perspective s’ouvre à la population, par le biais de la société Nickel qui annonce une solution qui semble toute trouvée. Il s’agit d’un service bancaire avec retrait d’argent liquide chez son libraire. Déjà développée en France et en Espagne, Nickel semble être la seule société dans notre pays qui propose ce type de service avec le même mode opératoire pour se développer sur le territoire belge, c’est-à-dire signer un accord avec les librairies. Cette nouvelle configuration amène son lot de questions, notamment en manière d’accessibilité et donc de recours (ou pas) au service proposé par cette société… privée. La présente analyse revient sur l’accessibilité des librairies de proximité, mais aussi sur l’accessibilité de ce type de nouveaux services.

Lire l’analyse : Demain, quel service bancaire de proximité et pour qui ? (PDF – 491 KO)