La commune, c’est là où on vit.

C’est là où on va à l’école.

C’est là où on fait du sport.

C’est là où on rencontre de gens…

C’est important que la commune soit accessible à toutes les personnes en situation de handicap.

Depuis 2001, Esenca travaille l’accessibilité des communes.

Depuis 2001, Esenca accompagne les communes pour inclure les personnes en situation de handicap.

Pour que toutes les personnes en situation de handicap puissent vivre dignement et en toute autonomie, il faut soutenir les communes.

La Belgique a connu de graves inondations.

Beaucoup de personnes se retrouvent sans maison.

Beaucoup de gens ont TOUT perdu.

Des personnes en situation de handicap aussi.

C’est important de les aider TOUTES ET TOUS !

Car la commune est au cœur de l’inclusion.

Parce que la commune, la ville, le quartier, c’est notre lieu de vie, notre premier « quotidien », les relations avec les voisins, l’accès indispensables et nécessaires aux services comme les documents et les démarches officiels, les loisirs, les sports, la scolarité, la convivialité …

L’Esenca a perçu dès 2001, cette importance capitale. La Charte Communale, c’est cela ! Travailler à ce que les communes intègrent (à l’époque), incluent les situations de handicap pour permettre à chaque habitant de ne plus rencontrer de barrières dans son quotidien.

Dès le début, nous avions axé la démarche sur l’enjeu, l’engagement, la visibilité, et aussi l’accompagnement et le suivi de notre part.

S’engager : OK ! Signer : OK ! Accepter d’être évalué : courageux ! Être labellisé : bravo ! Mais … tout au long de ce parcours, il y a le travail de « l’ombre » : interpeller, rappeler, expliquer, réexpliquer, conseiller, aller sur le terrain …

C’est grâce à la volonté et le travail de dizaines de communes, ainsi que la persévérance des collègues de Esenca, depuis 20 ans maintenant que l’inclusion se construit.

Et l’actualité dramatique des inondations terribles jette un éclairage particulier ! Cette réalité communale de proximité, la responsabilité et l’engagement des bourgmestres et élus communaux, ce que chacune et chacun d’entre nous attend du soutien communal.

Mais aussi la solidarité de voisins, de proches, de villages et villes proches ou lointaines, d’anonymes …

Tant d’habitants, de personnes concernées par le handicap, se retrouvent dans des difficultés énormes, proche de la précarité.

Alors, quel sens donner à notre investissement communal ?

Plus que jamais, il va falloir relever les défis de l’inclusion, des reconstructions inclusives dans des contextes difficiles financièrement. Plus que jamais, il n’est pas question de lâcher, mais bien d’accompagner et de soutenir sérieusement nos communes en toutes circonstances.

Gisèle Marlière – Présidente

Dans le PDF, les articles sont disponibles en Facile à lire et à Comprendre – FALC.

Lire Handyalogue : dossier sur la commune inclusive (PDF -3MB)