Esenca : des droits essentiels toujours pas acquis !

Nos essentiels, nos droits !

Nous faisons aujourd’hui face à deux enjeux majeurs : d’une part, un climat néolibéral qui abîme nos valeurs de solidarité, de partage et d’inclusion et d’autre part, une croissance et une diversification du public que nous représentons : celui, encore trop souvent oublié, des personnes en situation de handicap, de maladie grave et invalidante, ainsi que leurs proches. Il était donc temps, pour nous, de replacer le curseur autour de l’essentiel : la défense des droits de notre public et la réaffirmation des valeurs de notre association.

Quelles sont-elles ? Solidarité, confiance, respect, proximité et innovation : rien n’a changé. Nos missions et notre idéal de société non plus. Nous continuons de revendiquer les droits de notre public : autodétermination, dignité humaine, émancipation, accès aux loisirs, à la culture, à la vie sociale, à la citoyenneté et, bien sûr, à l’accessibilité plurielle.

Replacer le curseur autour de l’essentiel, c’est aussi incarner cet essentiel en recherchant une symbolique forte. Nous souhaitons un nom qui ne stigmatise personne et qui porte fièrement nos valeurs et notre façon de voir la société : solidaire, inclusive et accessible. Le recours à l’Espéranto, langue universelle créée dans l’optique d’unir l’humanité, de faire tomber les frontières entre les peuples, nous a semblé évident. À l’issue d’un long processus participatif avec nos publics autour du choix d’un nouveau nom de l’association, nous avons opté pour le nom « Esenca », qui signifie « essentiel » en Espéranto.

Ce nouveau nom trouve toute sa puissance dans la méthodologie de création qui a été la nôtre : la concertation a pris une place centrale de le processus, notamment via de nombreux groupes de travail, des sondages, des animations et ce sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cela donne au résultat de ce processus sa juste valeur et sa légitimité : une nouvelle identité qui nous ressemble, qui vous ressemble, qui créé du lien, qui dessine un avenir solidaire et inclusif en alignement avec tout ce que nous faisons depuis plus d’un siècle !

Handicap : l’essentiel, une nécessité pour toutes et tous !

À l’occasion du 03/12, journée internationale du handicap, nous publions une nouvelle capsule de la campagne.

Elle donne directement la parole aux personnes en situation de handicap, de maladie grave, chronique ou invalidante, mais aussi aux travailleuses et travailleurs d’Esenca : « Qu’est-ce qui est essentiel pour vous et qui est rendu difficile par le handicap ou la maladie ? »

Handicap : l’essentiel, une nécessité pour toutes et tous !

Vidéo en langue des signes francophone de Belgique (LFSB) et en Facile à lire et à comprendre (FALC)

Handicap : Quels changements depuis 100 ans ?

Vidéo en langue des signes francophone de Belgique (LFSB) et en Facile à lire et à comprendre (FALC)

De nombreuses animations en Fédération Wallonie-Bruxelles

Depuis plusieurs mois, nous avons mené une multitude d’animations en Fédération Wallonie-Bruxelles dont l’objectif était double :

  • Se questionner ensemble sur ce qui est essentiel à nos yeux mais qui est freiné par le handicap ou la maladie
  • Identifier ce que nous attendons du monde politique, mais aussi des associations, en matière de handicap

Focus sur quelques résultats !

Qu'est-ce qui est essentiel à vos yeux et qui est rendu difficile par le handicap ou la maladie ? Aller dans la nature, marcher, découvrir des choses. Me sentir utile, aider les autres. Pouvoir me déplacer en transports en commun, même le soir. Rencontre des gens m'amuser et m'épanouir. Le droit au respect. Accéder à une éducation de qualité. Pouvoir décider de son lieu de vie et apprécier y vivre. Avoir une vie amoureuse. Oser prendre la parole et donner mon avis. Accéder aux soins. Accéder à une éducation de qualité.
Qu'attendez-vous du monde politique en matière de handicap ? Me donner les moyens d'être autonome car j'en suis capabble. Etre reconnu et respecté. Ecouter les conseils consultatifs. Rendre les transports en commun plus accessibles. De se sentir concernés, qu'ils se mettent à notre place. Invesir dans l'accessibilité des sites web. Ne plus être sous le seuil de pauvreté. Rendre les transports en commun accessibles.Un accès aux aides plus simple. Avoir le droit de choisir pour les choses importantes de notre vie (logement, santé, école, etc.)

Cette campagne a vu le jour grâce au soutien de :

Logo Loterie Nationale